blog scooter
actu scooter et achat scooter by kidioui
Accueil » Actualité » Salon scooter EICMA 2011 : Vespa, Honda et Yamaha
nov
12

Commençons ce second article consacré au Salon EICMA 2011 par un scooter inédit, le Quarantasei ou 46, qui n’est autre que le nouveau concept Vespa. Placé soigneusement en position de star sur le stand du constructeur italien, ce petit scooter 125cc en met plein la vue. En effet, en incarnant un savoureux mélange de modernité et de nostalgie, le Vespa 46 (pour 1946, année de création du premier modèle) laisse rêveur. Sa structure minimaliste rappelle celle des premiers deux-roues de la marque, avec une selle fine et volante, des jantes pleines et une seule optique centrale. Ce n’est pas un hasard si Vespa a choisi de mettre en scène ce concept-scooter  puisque celui-ci indique probablement la future ligne esthétique de la gamme : un paradoxe passé/futur encore plus exploité.

L’ autre constructeur qui a profité du salon milanais pour sa promotion scooter, c’est Honda, avec deux modèles à l’appui. Le premier, la version 50cc du Vision, s’attaque au marché des compacts urbains et s’oriente donc vers un public jeune ou sans permis. Le Honda Vision 50 reprend les principales qualités de son grand-frère : (très) faible consommation, freinage combiné sécurisant, grandes roues et coffre généreux. Le tout à priori pour moins de 1500€, la barre symbolique des 50cc. La seconde nouveauté est incarnée par le Honda Wave 110. Si le Quarantasei rend hommage au Vespa MP6, le Wave 110 recolle les morceaux avec le Honda Super Cub, la super-star japonaise. Embrayage automatique, pas de plancher mais des pédales et larges roues sont au rendez-vous. Racé, accessible et très sympathique, ce nouveau Wave en séduira plus d’un.

Terminons avec le maxi-scooter que vous attendez tous, autrement dit le Yamaha T-Max sauce 2012. 530 cc, c’est véridique, correspond à la nouvelle cylindrée du T-Max. Sa ligne s’aligne sur cette montée en puissance du moteur : le deux-roues a pris du muscle et s’affirme, sans complexes, comme un sportif. Pour preuve, le T-Max ressemble de plus en plus à une moto tant ses lignes se durcissent. Toutes les optiques ont été redessinées et passent en LED. Son nouveau moteur délivre davantage de couple à bas régime tandis que son nouveau look libère 4 kg sur la balance et en conséquence offre plus d’agilité. Incisif jusqu’à la forme de son tableau de bord, le Yamaha T-Max 3ème génération promet de beaux affrontements avec la concurrence BMW et Honda dès l’année prochaine.

Le Salon EICMA 2011 ferme ses portes demain, ce qui laisse le temps à votre blog de vous concocter un dernier article sur cet évènement, à paraitre très prochainement.

partager cet article
  • Digg
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • PDF
  • Ping.fm
  • RSS
  • Scoopeo
  • Technorati
  • Twitter
  • Wikio FR
  • Yahoo! Buzz
  • Add to favorites

, , , ,

Ajouter une réponse