blog scooter
actu scooter et achat scooter by kidioui
Accueil » Actualité » Décret du 4 janvier 2012 : précisions
jan
05

Votre blog scooter vous communiquait il y a deux jours les nouvelles résolutions façon Sécurité Routière pour 2012. Entre temps, le décret (2012-3) a été publié au Journal Officiel. Il est donc dorénavant possible de préciser les informations précédemment publiées. Deux éléments s’éclaircissent : les nouvelles modalités de la formation de 7 heures et les caractéristiques de l’équipement rétro-réfléchissant. Nos petits deux-roues urbains, dont la cylindrée est inférieure à celle d’un scooter 125, ne sont pour le moment pas concernés. Toutefois, de prochaines réglementations, dont nous ne manquerons pas de vous faire part, l’atteignent déjà.

Revenons-en à nos chers 125cc. La question qui est au bord de toutes les lèvres est la suivante : comment ce décret modifie-t-il l’accès à un scooter de cette puissance ou à un trois-roues ? La réponse est simple puisque la Sécurité Routière n’a fait que corriger le précédent décret. En effet, ce dernier ne précisait pas sur quelle machine la formation devait être effectuée. C’est-à-dire qu’il préconisait parfois à un conducteur de scooter 125 une formation de 7 heures sur la même cylindrée pour pouvoir conduire un trois-roues L5e (norme technique). Cela peut paraitre stupide mais c’est arrivé. Maintenant, le nouveau décret est plus pertinent : un conducteur expérimenté (plus de 5 ans) sur un 125 peut passer sans formation sur un trois-roues plus puissant, et inversement.

Deuxième précision : l’équipement rétro-réfléchissant. La question ici porte sur la nature de cet équipement et ses modalités d’utilisation. Obligatoire à partir du 1er janvier 2013, son port concerne tous conducteurs ou passagers d’un deux-roues d’une puissance supérieure à 125cc ou d’un trois-roues L5e de plus de 20,4 chevaux. L’équipement rétro-réfléchissant doit correspondre aux normes françaises (une seule ou plusieurs parties recouvrant au moins 150 cm2) et être visible sur le haut du corps, de la ceinture jusqu’au épaules, en se superposant forcément avec le vêtement porté. Le cas échéant, l’amende correspond une contravention de 3ème classe, c’est-à-dire 68 €. De plus, si le conducteur est en cause, il peut aussi perdre 2 points sur son permis.

Ouf, voilà c’est dit. Ces précisions étaient toutefois nécessaires afin d’éclairer au mieux vos horizons. Reste maintenant à savoir comment le marché va réagir : si l’on peut facilement prévoir une envolée des ventes des vêtements rétro-réfléchissant, qu’en sera-t-il des scooters 125 et des trois-roues ? Les conducteurs expérimentés vont-ils tirer parti de cet assouplissement juridique ?

partager cet article
  • Digg
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • PDF
  • Ping.fm
  • RSS
  • Scoopeo
  • Technorati
  • Twitter
  • Wikio FR
  • Yahoo! Buzz
  • Add to favorites

, , , ,

Ajouter une réponse